20 000 Nains sous les Elfes

Forum du club 20 000 Nains sous les elfes basé à Montpellier regroupant les joueurs et hobbyistes des jeux de figurines !
 
AccueilBienvenue !RechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Bibliothèques

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Olorin[Sof]
Longue-Barbe
Longue-Barbe
Olorin[Sof]

Nombre de messages : 858
Localisation : 27
Date d'inscription : 30/01/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeJeu 16 Aoû 2012 - 12:39

Je vais poster ici un tas de connaissances diverses que j'ai acquis lors de ma longue vie d'Istari. (sur n'importe quelle thème)
Envoyez moi un MP si vous désirez que je poste un article sur un thème en particulier !
Rien ne vous empêche non plus de poster des articles sur des connaissances que vous voudriez faire partagés aux autres !
(éviter le langage SMS, les fautes d'orthographes énormes dans les articles S'il vous-plaît)

EDIT de Sarn : une petite mise en forme semble nécessaire, je me permet donc de tout regrouper dans ton premier post, mais continue ensuite à mettre à jour
Je commence ici par des proverbes que je trouve sympathiques :

Spoiler:
 

Pour embellir la Bibliothèques, je vous propose de lire ces romans d'heroic fantasy qu'il faut vraiment lire :
Spoiler:
 

-Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse

Spoiler:
 

Pourtant je continue mes post irréguliers et je vous propose l'histoire du commencement d'un monde fantastique que j'affectionne particulièrement : Warcraft

Spoiler:
 

Encore un nouveau livre-post pour cette petite bibliothèques qui deviendra grande !!

Celui parle d'un dieu au nom étrange (crée par nul autre que moi-même), dont j'ai entendu parler il y a longtemps, dans un monde parallèle au notre où l'humanité aurait disparu de la surface de la terre, puis cette dernière aurait été réinvesti par des races extraterrestres primitifs. Ce texte ancien parle d'une sorte de secte nommé :

Spoiler:
 


J'essaye aujours'hui de rattraper mon retard !!
Voici un texte encore plus vieux que le précédent, celui-ci mentionnant la mythologie nordique, moins connues que la grecque mais pas moins passionnante !!

Spoiler:
 

Voila de la musique qui doit être à tout prix écouter !

Spoiler:
 


Franc-maçonnerie
Spoiler:
 


Une petite contribution portant sur le discours énormissime de Feänor lors de son départ de Valinor :


Spoiler:
 

Toujours EDIT de Sarn : Je n'ai recopié que le texte pur, donc tous ceux qui sont intéressés, je vous conseille de lire tout au long du post afin d'avoir un peu de mise en forme et que ce soit plus agréable à lire.
Revenir en haut Aller en bas
le sang mêlé
Défenseur du Gondor
Défenseur du Gondor
le sang mêlé

Armée(s) jouée(s) : nains,elfes,uruk et homme
Nombre de messages : 68
Age : 20
Date d'inscription : 28/06/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeJeu 16 Aoû 2012 - 13:23

super ça serait bien que tu en trouves d'autres et que tu continue
sinon est-ce que je peux t'aider Question Question
Revenir en haut Aller en bas
Olorin[Sof]
Longue-Barbe
Longue-Barbe
Olorin[Sof]

Nombre de messages : 858
Localisation : 27
Date d'inscription : 30/01/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeJeu 16 Aoû 2012 - 13:32

bien sur !!!
envoi moi tes idées par MP ou post les sur ce sujet !
Revenir en haut Aller en bas
le sang mêlé
Défenseur du Gondor
Défenseur du Gondor
le sang mêlé

Armée(s) jouée(s) : nains,elfes,uruk et homme
Nombre de messages : 68
Age : 20
Date d'inscription : 28/06/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeJeu 16 Aoû 2012 - 13:41

je me disait qu'en fouillant bien dans le silmarillon on en trouverait d'autres
Revenir en haut Aller en bas
Olorin[Sof]
Longue-Barbe
Longue-Barbe
Olorin[Sof]

Nombre de messages : 858
Localisation : 27
Date d'inscription : 30/01/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeJeu 16 Aoû 2012 - 13:45

study Pour embellir la Bibliothèques, je vous propose de lire ces romans d'heroic fantasy qu'il faut vraiment lire : study

-Le Seigneur des Anneaux T 1,2,3
-Le Silmarilion

- Bibliothèques 68870 Bibliothèques 68870 Amos Daragon Bibliothèques 334400 ( 12 Tomes)
- Bibliothèques 68870 Les Chevalier d'Emeraude (12 Tomes)
- Bibliothèques 68870 Les Héritiers d'Enkidiev (Actuellement 5 tomes)
- Bibliothèques 68870 Les Fourmis (T1,2,3) alien
-Les Chroniques du Monde Emergé (T 1,2,3)
-L'Assassin Royal
-Le Dernier Gardien
-L'Ascension de la Horde
-Le Chef de la rebellion
-L'Ascension du Roi-Liche
-le Jour des dragons
-Les livres de l'auteur : Terry Pratchett ( auteur loufoque jocolor mais génial) (environ 15 tomes chacun indépendant)
-Waylander (je l'ai acheté il y a peu mais pas le temps de le lire !)
-Le Roi sur le Seuil (Pareille)
-

Je rajouterais d'autres titres d'ici peu !
Envoyez moi par MP les titres de vos romans favoris !
Je vais créer un autre sujet sur lequel nous pourrons débattre sur vos romans favoris !!!


Dernière édition par Olorin[Sof] le Jeu 16 Aoû 2012 - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
le sang mêlé
Défenseur du Gondor
Défenseur du Gondor
le sang mêlé

Armée(s) jouée(s) : nains,elfes,uruk et homme
Nombre de messages : 68
Age : 20
Date d'inscription : 28/06/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeJeu 16 Aoû 2012 - 13:51

pour d'autres titres il y a aussi -waylander
-le roi sur le seuil
-druss la légende .... avec toute la collection du même auteur
Revenir en haut Aller en bas
Olorin[Sof]
Longue-Barbe
Longue-Barbe
Olorin[Sof]

Nombre de messages : 858
Localisation : 27
Date d'inscription : 30/01/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeJeu 16 Aoû 2012 - 19:15

Mise à jour de la liste
Revenir en haut Aller en bas
Olorin[Sof]
Longue-Barbe
Longue-Barbe
Olorin[Sof]

Nombre de messages : 858
Localisation : 27
Date d'inscription : 30/01/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeDim 19 Aoû 2012 - 21:23



Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse









Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse sont des personnages
célestes et mystérieux mentionnés dans le Nouveau Testament,
au sixième chapitre du livre de l'Apocalypse. Il s'agit d'un
remaniement de deux visions d'un prophète de l'Ancien Testament,
Zacharie. Leur chevauchée inaugure le commencement de la fin du
monde, car ils apparaissent lorsque l'Agneau, figure de Jésus
ressuscité, ouvre les quatre premiers sceaux.

Bien qu'ils paraissent se succéder dans le temps, le dernier
verset paraît suggérer que leurs chevauchées sont simultanées :

« Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la
terre, pour faire périr les hommes par l'épée, par la famine, par
la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre. »
Plusieurs interprétations de la signification symbolique des
cavaliers ont été émises, à différentes époques.









Cavaliers
et leurs montures



Les cavaliers et leurs chevaux tels qu'ils sont décrits dans
l'Apocalypse :


Couleur du cheval Symbolisme de la couleur Attribut Activité Symbolisme du cavalier
Blanc

Pureté

Porte un arc et une couronne

Conquête

Parole de Dieu, ou guerre de conquête

Rouge

Sang versé, violence des batailles

Porte une grande épée

Bannit la paix

Guerre (plus spécialement guerre civile)

Noir

Défaut, manque

Porte une balance

Amène la pénurie en blé et orge, mais non pas semble-t-il
en huile ni vin

Famine

Verdâtre pâle

Maladie

Est dénommé la Mort, porte une faux

Accompagné du Séjour des morts (Hadès)

Mortalité par épidémie





Voici le texte de l'Apocalypse (6,1-Cool :

(1) Et ma vision se poursuivit. Lorsque l’Agneau ouvrit le
premier des sept sceaux, j’entendis le premier des quatre Vivants
crier comme d’une voix de tonnerre : « Viens ! »
(2) Et voici qu’apparut à mes yeux un cheval blanc ; celui
qui le montait tenait un arc ; on lui donna une couronne et il
partit en vainqueur, et pour vaincre encore.

(3) Lorsqu’il ouvrit le deuxième sceau, j’entendis le
deuxième Vivant crier ; « Viens ! » (4) Alors
surgit un autre cheval, rouge-feu ; celui qui le montait, on lui
donna de bannir la paix hors de la terre, et de faire que l’on
s’entr’égorgeât ; on lui donna une grande épée.

(5) Lorsqu’il ouvrit le troisième sceau, j’entendis le
troisième Vivant crier : « Viens ! » Et voici
qu’apparut à mes yeux un cheval noir ; celui qui le montait
tenait à la main une balance, (6) et j’entendis comme une voix, du
milieu des quatre Vivants, qui disait : « Un litre de blé
pour un denier, trois litres d’orge pour un denier ! Quant à
l’huile et au vin, ne les gâche pas ! »

(7) Quand il ouvrit le quatrième sceau, j'entendis la voix du
quatrième être vivant qui disait : Viens.(Cool Je regardai, et
voici que parut un cheval d'une couleur verdâtre. Celui qui le
montait se nommait la mort, et le séjour des morts l'accompagnait.

Alors, on leur donna pouvoir sur le quart de la terre, pour
exterminer par l’épée, par la faim, par la peste, et par les
fauves de la terre.




Comme personne ne m'a encore envoyée de MP, je rajoute cette ouvrage traitant des 4 cavaliers de l'Apocalypse à notre (petite pour l'instant) bibliothèque. J'espère que ce thème vous intéresse.
Revenir en haut Aller en bas
Olorin[Sof]
Longue-Barbe
Longue-Barbe
Olorin[Sof]

Nombre de messages : 858
Localisation : 27
Date d'inscription : 30/01/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeLun 3 Sep 2012 - 19:21

Je vois que aller à la bibliothèques, c'est pas votre truc ^^

Pourtant je continue mes post irréguliers et je vous propose l'histoire du commencement d'un monde fantastique que j'affectionne particulièrement : Warcraft

Les Titans et l'agencement du mondeBibliothèques YH5BAEAAAEALAAAAAABAAEAQAICTAEAOw%3D%3D


Nul ne sait au juste comment l'univers est né. Selon certains, une
gigantesque explosion cosmique a envoyé les mondes infinis tourbillonner
dans les espaces immenses du Grand Néant. Ces mondes allaient un jour
porter la vie dans une immense et impressionnante diversité. D'autres
pensent que l'univers, tel qu'il existe aujourd'hui, a été créé par un
être tout-puissant. On reste sans explication définitive quant aux
origines de l'univers chaotique, mais il est certain qu'une race d'êtres
puissants s'est dressée pour donner une forme aux différents mondes et
pour assurer un avenir aux êtres qui suivraient leurs traces.

Les colossaux Titans,
dieux à la peau métallique venus des confins du cosmos, commencèrent à
façonner les mondes qu'ils rencontraient. Ils élevèrent de hautes
montagnes et drainèrent de vastes océans. Ils bâtirent des cieux et des
atmosphères de leur souffle dans le but impénétrable de créer l'ordre
dans le désordre. Ils donnèrent même une certaine puissance à des races
primitives pour entretenir leur travail et maintenir l'intégrité de
leurs mondes respectifs. Les Titans, dirigés par une secte d'élite
nommée le Panthéon, mirent en ordre une centaine de million de mondes
disséminés dans le Grand Néant pendant les premiers âges de la création.

Le bienveillant Panthéon, cherchant à sauvegarder les mondes
structurés, restait vigilant aux possibles attaques des viles créatures
extra-dimensionnelles du Néant Distordu. Il s'agissait d'une dimension
éthérée faite de magie chaotique qui connectait les myriades de mondes
de l'univers. Il abritait un nombre infini d'êtres démoniaques et
maléfiques qui ne cherchaient qu'à détruire la vie et dévorer les
énergies de l'univers vivant. Les Titans, au cœur pur et altruiste,
incapables de concevoir le mal sous quelque forme que se soit, luttèrent
pour mettre fin à la menace constante des démons.


Sargeras et la TrahisonBibliothèques YH5BAEAAAEALAAAAAABAAEAQAICTAEAOw%3D%3DModifier


Pour combattre les entités démoniaques qui avaient trouvé leur chemin vers les mondes des Titans depuis le Néant Distordu, le Panthéon élut le plus grand guerrier, Sargeras, et lui confia la charge de défendre le bien. Sargeras,
noble géant de bronze fondu, remplit sa tâche pendant d'innombrables
millénaires, cherchant et détruisant les démons partout où il pouvait
les trouver. Par delà les éons, Sargeras
rencontra deux races démoniaques puissantes, toutes deux régies par
l'appétit de puissance et désireuses de dominer l'univers physique. Les
Eredar, race sournoise de sorciers démoniaques, utilisèrent leur magie
impie pour réduire en esclavage de nombreux mondes qu'ils avaient
envahis. Les races indigènes de ces mondes furent transformées par les
pouvoirs chaotiques des Eredar et devinrent elles-mêmes démoniaques. Les
pouvoirs presque sans limite de Sargeras étaient bien suffisants pour détruire les ignobles Eredar, mais le Titan
fut troublé par la corruption de ces créatures et par le Mal qui
consumait tout sur son passage. Incapable de comprendre cette
dépravation et cette malveillance, le grand Titan tomba dans une dépression sans fin. En dépit de son malaise grandissant, Sargeras chercha à débarrasser l'univers des sorciers à jamais, en les enfermant dans une cellule de vide au cœur du Néant Distordu.

Alors que sa confusion et sa dépression s'approfondissaient, Sargeras dut faire face à une autre tentative massive pour perturber l'ordre des Titans.
Les Nathrezim, une race obscure de démons vampiriques (également connus
sous le nom de Seigneurs de l'effroi) apparut dans le but de conquérir
un monde populeux en possédant ses habitants et en les transformant en
ombres. Les immondes comploteurs avaient dressé des nations les unes
contre les autres en les manipulant par la défiance et la haine aveugle.
Sargeras vainquit les Nathrezim facilement, mais il fut profondément affecté par leur corruption. Le noble Sargeras,
incapable de lutter contre les doutes et le désespoir frénétiques qui
accablaient sa raison, perdit sa foi non seulement en sa mission mais
aussi en la vision d'un univers ordonné élaborée par les Titans. Sargeras
commença à croire que le concept même d'ordre était pure démence, et
que le chaos et la dépravation étaient les seuls absolus dans le vaste
univers sombre et solitaire. Les autres Titans
tentèrent de le convaincre de son erreur et de mettre du baume sur son
cœur meurtri, mais il repoussa leurs arguments comme de simples
illusions. Sargeras
quitta leurs rangs pour toujours afin de trouver sa propre place dans
l'univers. Le Panthéon fut attristé de son départ mais ne pouvait
imaginer ce qu'il adviendrait de lui.

Tandis que la folie de Sargeras détruisait les derniers vestiges de son noble esprit, il commença à penser que les Titans
étaient les vrais responsables de l'échec de la création. Il décida
finalement de détruire leur travail à travers tout l'univers et il
commença à rassembler une armée invincible qui nettoierait l'univers
physique par le feu. Même la forme gigantesque de Sargeras
fut transformée par la corruption qui gangrenait son cœur naguère
noble. Ses yeux, ses cheveux et sa barbe devinrent des foyers ardents et
sa peau de bronze s'ouvrit pour révéler une fournaise sans fin de
fureur et de haine. Dans sa folie, Sargeras
ouvrit la prison des Eredar et des Nathrezim et libéra les infâmes
démons. Rusés, les démons s'inclinèrent devant la colère sans borne et
le pouvoir du Titan, s'offrirent à lui et lui promirent de le servir de toutes les manières qu'ils pourraient.

Dans les rangs des puissants Eredar, Sargeras choisit deux champions pour commander son armée démoniaque destinée à détruire. Kil'jaeden le Trompeur fut choisi pour trouver les races les plus sombres de l'univers et les attirer dans l'ombre de Sargeras. Le second champion, Archimonde le Profanateur, fut choisi pour conduire les vastes armées de Sargeras au combat contre quiconque se dresserait contre le Titan noir. Le premier acte de Kil'jaeden
consista à placer les Seigneurs de l'effroi sous son terrible pouvoir.
Les Seigneurs de l'effroi devinrent ses agents préférés et sa garde
d'élite à travers l'univers. Ils prenaient plaisir à leur travail, qui
consistait à trouver des races primitives susceptibles d'être corrompues
par leur maître. Le premier des Seigneurs de l'effroi était Tichondrius le Sombre. Tichondrius était un soldat parfait pour Kil'jaeden et accepta de porter la volonté embrasée de Sargeras jusqu'aux confins de l'univers. Le puissant Archimonde utilisa également ses propres agents. Il fit appel aux maléfiques Seigneurs des abîmes et à leur abject dirigeant, Mannoroth, espérant forger une élite de combat capable de tuer toute vie dans la création. Sargeras,
voyant que ses armées étaient rassemblées et prêtes à suivre ses
ordres, lança ses forces tempétueuses dans les immenses étendues du
Grand Néant. Il décida de nommer son armée sans cesse plus nombreuse la Légion ardente. On ne sait toujours pas à ce jour combien de mondes ont été consumés et brûlés dans cette croisade impie à travers l'univers.


L'agencement d'AzerothBibliothèques YH5BAEAAAEALAAAAAABAAEAQAICTAEAOw%3D%3D


Ignorant apparemment que Sargeras cherchait à défaire leur gigantesque travail, les Titans
continuèrent à se déplacer de monde en monde, mettant en ordre et
façonnant chacun d'entre eux comme il leur paraissait convenable. Au
cours de leur voyage, ils arrivèrent sur un petit monde que ses
habitants appelleraient plus tard Azeroth. Les Titans
progressèrent au travers de son paysage chaotique primordial en
croisant la route de nombreux êtres élémentaires hostiles. Les
élémentaires, qui adoraient les êtres maléfiques et insondables connus
sous le nom de Dieux Anciens, firent le vœu de repousser les Titans et de préserver leur monde de leur main métallique.

Le Panthéon, troublé par le penchant des Dieux Anciens
pour le mal, envoyèrent leurs forces pour combattre les élémentaires et
leurs maîtres noirs. Les élémentaires se battirent férocement, mais
leurs pouvoirs ne pouvaient contenir les puissants Titans. Le Panthéon détruisit les citadelles des Dieux Anciens et enchaîna les cinq êtres abjects loin sous la surface de la terre. Le pouvoir des Dieux Anciens
n'attachant plus leurs esprits bouillonnants au monde physique, les
élémentaires se dissipèrent et retournèrent à l'argile première. Une
fois les élémentaires disparus, la nature s'apaisa et le monde devint
paisible et harmonieux. Les Titans, s'avisant que la menace avait disparu, se mirent au travail. Les Titans donnèrent pouvoir à de nombreuses races de les aider à façonner le monde. Pour les aider à drainer les cavernes impénétrables sous la terre, ils créèrent les Nains
à partir d'une pierre vivante et magique. Pour les aider à contenir les
mers et à séparer la terre de l'océan, ils créèrent d'immenses géants
des mers, de tempérament doux. Pendant longtemps, les Titans transformèrent et bâtirent la terre, jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un continent parfait. Au centre du continent, les Titans creusèrent un lac d'énergies scintillantes. Ils le nommèrent Puits d'éternité.
Il devait devenir une fontaine de vie pour le monde. Ses puissantes
énergies devaient nourrir la structure du monde et permettre à la vie de
s'épanouir dans l'humus riche de la terre. Peu à peu, plantes, arbres,
monstres et créatures diverses commencèrent à peupler le continent
primordial. Lorsque le crépuscule tomba sur leur dernier jour de
travail, les Titans nommèrent le continent Kalimdor : la "terre de l'éternelle lumière".

Contents que le petit monde ait été ordonné et que leur travail soit accompli, les Titans se préparèrent à quitter Azeroth. Mais, avant de partir, ils décidèrent de donner aux plus grandes espèces nouvelles du monde le pouvoir de surveiller Kalimdor contre toute menace possible. Chaque membre restant du Panthéon donna une partie de sa puissance aux cinq grands Dragons qui s'éveillèrent en cet âge mythique. Alexstrasza la Porteuse de vie, Malygos le Tisseur de sort, Ysera la Rêveuse, Nozdormu l'Eternel, et Neltharion le Gardien reçurent de grands pouvoirs des Titans et furent chargés de la défense du monde. Ces cinq dragons sont appelés les Aspects. Les Dragons étaient prêts à défendre cette nouvelle création et les Titans quittèrent Azeroth pour toujours. Malheureusement pour eux, et pour le petit monde qu'ils venaient de façonner, Sargeras finirait un jour ou l'autre par découvrir son existence…

J'ai la suite si vous le désirer !!!
La naissance des elfes !!
Revenir en haut Aller en bas
Olorin[Sof]
Longue-Barbe
Longue-Barbe
Olorin[Sof]

Nombre de messages : 858
Localisation : 27
Date d'inscription : 30/01/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeLun 3 Sep 2012 - 19:27

Encore un nouveau livre-post pour cette petite bibliothèques qui deviendra grande !!

Celui parle d'un dieu au nom étrange (crée par nul autre que moi-même), dont j'ai entendu parler il y a longtemps, dans un monde parallèle au notre où l'humanité aurait disparu de la surface de la terre, puis cette dernière aurait été réinvesti par des races extraterrestres primitifs. Ce texte ancien parle d'une sorte de secte nommé :

La Nouvelle Aube




Nous sommes les cultistes de Wigwam, grand Dieu des Légendes, du Renouveau et de la Nature.

Une ancienne Prophétie disait : « Quand la race des hommes déchoira,alors l'espoir resurgiras »

Il est aussi précisé : « Pourtant, cette espoir ne pourras être nourris que par ceux-la qui déchoiront »

Notre but est simple : Convertir ce monde à notre religion et écraser les hérétiques ! Ceux qui nous rejoindront seront bénis et ceux qui nous défierons périrons ! Nous luttons contre notre propre race pour la menée au déclin dans l'espoir de voir la prophétie s'accomplir ; pour que la nature triomphe !

Peu d'hommes adorent Wigwam, (sûrement la raison de leur déchéance) mais toutefois d'illustre adorateurs on été retenues par l'histoire
des hommes, notamment le plus célèbre et glorieux d'entre eux : Ystaros.



C'était un grand chefs, il y a fort longtemps, pendant l'age d'or de l'Humanité, et pourtant, celui-ci périt, abattu en traître avec une arme à distance lors d'une féroce bataille. Mais son nom restera à jamais graver dans nos mémoire car de lui émanait la lumière divine et sa foi n'avait d'égal que sa volonté de fer.

Pour Ystaros !

Gloire à Wigwam !

Et qu'une nouvelle aube se lève !!!



Si cet extrait vous plaît, je pourrais vous poster la suite de ce texte, dans le cas échéant, envoyer moi un Mp !!
Revenir en haut Aller en bas
Olorin[Sof]
Longue-Barbe
Longue-Barbe
Olorin[Sof]

Nombre de messages : 858
Localisation : 27
Date d'inscription : 30/01/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeLun 3 Sep 2012 - 19:42

J'essaye aujours'hui de rattraper mon retard !!
Voici un texte encore plus vieux que le précédent, celui-ci mentionnant la mythologie nordique, moins connues que la grecque mais pas moins passionnante !!

La mythologie nordique est l'ensemble des mythes provenant d'Europe du Nord (plus particulièrement de la Scandinavie et de l'Islande) à la base du système religieux polythéiste pratiqué dans ces régions au haut Moyen Âge avant leur christianisation. Il s'agit d'une variante régionale et historique de la plus vaste mythologie germanique. Aujourd'hui cette mythologie est surtout associée aux Vikings qui ont exporté leurs croyances au-delà de la Scandinavie, on parle alors aussi de mythologie viking. La mythologie nordique met en scène un nombre important de divinités, de créatures fabuleuses et de héros.

Pendant des siècles, les mythes nordiques étaient transmis oralement, notamment par la poésie scaldique
qui éleva la narration d'épopées mythologiques en une expression
artistique. Un certain nombre de ces poèmes mythologiques a été compilé
au XIIIe siècle dans l'Edda poétique. L'historien islandais chrétien Snorri Sturluson s'est également servi de la culture orale ancienne pour rédiger son Edda en Prose au XIIIe siècle. Ces sources constituent la majorité de nos connaissances sur cette mythologie, complétées par quelques sagas nordiques (dont la plus importante est la Völsunga saga) et textes evhéméristes (comme la Geste des Danois).

Longtemps oubliée, cette mythologie a été redécouverte dès le XVIIIe siècle avec le courant romantique
en Europe. Si ces sources demeurent contestées pour de possibles
influences chrétiennes, elles mettent en lumière un univers très riche
et vaste sur les croyances nordiques anciennes.


Organisation des mondes



Bibliothèques 220px-Norse_Nine_Worlds

Bibliothèques Magnify-clip
Une représentation des neuf mondes


L'arbre cosmique Yggdrasil
est la charpente des mondes. Il soutient et abrite les neuf mondes,
dont chacun est le domaine propre d'un élément ou d'une créature. Les
Neuf Mondes sont répartis en trois échelons :

Au niveau le plus haut surplombent :


  • Ásgard ou Gotheim, le royaume des Ases où on retrouve la Valhöll ;
  • Vanaheim, le royaume des Vanes ;
  • Ljösalfheim, parfois Lightalfheim ou simplement Alfheim, la Terre des Elfes ou Alfe lumineux ;

Au niveau central se trouvent :


  • Midgard ou Mannheim le royaume des hommes ;
  • Jötunheim ou Utgard, le royaume des Géants ;
  • Svartalfheim, le royaume des Nains (et Elfes Noirs) ;

Au niveau le plus bas gisent :


  • Niflheim, le monde de la glace et des brumes ;
  • Muspellheim, le monde du feu, gardé par le géant Surt ;
  • Helheim, le domaine des morts.

Principaux dieux

Le panthéon nordique est d'abord divisé en deux groupes : les Ases, dieux guerriers et souverains, et les Vanes qui sont liés à la fertilité. La guerre entre les Ases et les Vanes
se termine par l'union des deux groupes de dieux, de sorte que les
Vanes finissent confondus avec les Ases dans certains mythes.


  • Odin : dieu souverain de la mythologie nordique, c'est un dieu de la guerre et de la poésie. Appelé « Père-de-tout » (Alfödr), il est le créateur de la terre et de l'humanité, et le père de la majorité des dieux.
  • Thor : dieu du tonnerre, guerrier brutal, il est le pire ennemi des géants qu'il tue régulièrement avec son fameux marteau Mjöllnir.
  • Loki : dieu fripon adopté chez les Ases. Malin et burlesque, il est la cause de beaucoup de malheurs chez les dieux, notamment la mort de Baldr.
  • Baldr : dieu de la beauté et de la jeunesse, aimé de tous, tué par une ruse de Loki.
  • Freyr : dieu de la vie et de la fécondité.
  • Freyja : déesse de l'amour, qui accueille la moitié des guerriers morts au combat, Odin accueillant les autres dans sa Valhöll.
  • Týr :
    dieu des serments et du droit, anciennement un dieu du ciel et
    probablement le dieu principal avant qu'il soit éclipsé en importance
    par Odin et Thor.
  • Njörd : le dieu principal des Vanes, il est le dieu de l'abondance, du vent et de la mer.
  • Hel : déesse des enfers, elle règne sur le Helheim.
  • Heimdall : dieu gardien du monde d'Ásgard.


Tout comme pour Wigwam, ceci n'est qu'un extrait, je pourrais mettre la suite si cela vous intéresse Smile !!



Revenir en haut Aller en bas
Olorin[Sof]
Longue-Barbe
Longue-Barbe
Olorin[Sof]

Nombre de messages : 858
Localisation : 27
Date d'inscription : 30/01/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeMer 5 Sep 2012 - 17:27

Décidément, vous n'en avez rien à faire de tout ça ... Sad


Mais je ne vais pas abandonner pour autant !

Voila de la musique qui doit être à tout prix écouter !

http://www.deezer.com/fr/music/nickelback/here-and-now-1332766

http://www.deezer.com/fr/music/various-artists/lord-of-the-rings-trilogy-976358


J'adore:
http://www.deezer.com/fr/music/ozzy-osbourne


Amateur de Classique ? :
http://www.deezer.com/fr/music/wolfgang-amadeus-mozart/mozart-les-trophees-de-la-musique-classique-400922

Méga-Guitaristes !
http://www.deezer.com/fr/music/various-artists/the-greatest-led-zeppelin-tribute-of-all-time-541879


Sublime : Bibliothèques 68870 http://www.deezer.com/fr/music/musique-celtique-ensemble/musique-celtique-musique-irlandaise-celtique-a-la-harpe-celtique-905767


Un peu d'espagnol :
http://www.deezer.com/fr/music/santana

Autre suggestions ?
Revenir en haut Aller en bas
Sarn Rhosg
Écaille de Smaug
Écaille de Smaug
Sarn Rhosg

Armée(s) jouée(s) : Mirkwood, pour la gloire des elfes !
Nombre de messages : 2216
Age : 25
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/08/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeMer 5 Sep 2012 - 18:32

Bien sympathique toutes ces musiques, tu as de bons goûts en musique je trouve.
Mais sur youtube tu trouvera l'intégralité des musiques du film. J'apprécie aussi bien ta musique celtique, classique.

Un petit conseil d'écoute, je trouve ça absolument magnifique : https://www.youtube.com/watch?v=lFZbzKN4S78

Bon écoute !
Revenir en haut Aller en bas
http://pierre34.po@gmail.com
AnakinElectra
Modérateur en chef
AnakinElectra

Armée(s) jouée(s) : Nains, Rohan
Nombre de messages : 2594
Age : 23
Localisation : Lyon (sur mon Vélo'v)
Date d'inscription : 21/05/2009

Points de concours
Points de renommée: 2,5
Points d'honneur: 4,5

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeMer 5 Sep 2012 - 18:48

Sinon dans cette vidéo est regroupé l'Ost entier de Guild Wars prophecies avec des musiques magnifiques Wink
Revenir en haut Aller en bas
Olorin[Sof]
Longue-Barbe
Longue-Barbe
Olorin[Sof]

Nombre de messages : 858
Localisation : 27
Date d'inscription : 30/01/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeJeu 6 Sep 2012 - 19:04

Musique sublime Sad (lay of nimrodel)

Sinon je n'ai pas eu le temps d'écouter ton Ost anakin mais je vais essayer de le faire au plus vite Smile
Revenir en haut Aller en bas
Olorin[Sof]
Longue-Barbe
Longue-Barbe
Olorin[Sof]

Nombre de messages : 858
Localisation : 27
Date d'inscription : 30/01/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeLun 10 Sep 2012 - 21:04

Franc-maçonnerie





Bibliothèques 200px-LaFayetteMasonicSword





Symboles maçonniques
sur l'épée
de La Fayette.

La franc-maçonnerie
est un ensemble de phénomènes historiques et sociaux très divers
formant un espace de sociabilité qui recrute ses membres par
cooptation et pratique des rites initiatiques faisant référence
à un secret maçonnique et à l'art de bâtir.

Difficilement traçable historiquement, elle
semble apparaître en 1598 en Écosse (Statuts Schaw), puis en
Angleterre au XVIIe siècle.
Elle se décrit, suivant les époques, les pays et les formes,
comme une « association essentiellement philosophique et
philanthropique », comme un « système de morale
illustré par des symboles » ou comme un « ordre
initiatique ». Organisée en obédiences depuis 1717 à
Londres, la franc-maçonnerie dite spéculative
– c'est-à-dire philosophique – fait référence aux Anciens
Devoirs de la maçonnerie
dite opérative
formée par les corporations de bâtisseurs qui édifièrent, entre
autres, les cathédrales.

Elle prodigue un
enseignement ésotérique progressif à l'aide de symboles et de
rituels. Elle encourage ses membres à œuvrer pour le progrès de
l'humanité, tout en laissant à chacun de ses membres le soin de
préciser à sa convenance le sens de ces mots. Sa vocation se veut
universelle, bien que ses pratiques et ses modes d'organisation
soient extrêmement variables selon les pays et les époques.

Elle s'est structurée au fil des siècles autour
d'un grand nombre de rites et de traditions, ce qui a entraîné la
création d'une multitude d'obédiences, qui ne se reconnaissent
pas toutes entre elles. Elle a toujours fait l'objet de nombreuses
critiques et oppositions, aux motifs très variables selon les
époques et les pays.






PS :
Maçonnologie :
La
maçonnologie peut être définie comme la science du fait
maçonnique, qu'elle envisage non seulement dans sa dimension
historique, mais également en littérature, en philosophie et en
sociologie. Elle étudie également, mais dans une moindre mesure,
ses dimensions politiques, juridiques, psychologiques, économiques,
héraldique, numismatique, musicologique, d'anthropologie sociale et
culturelle ainsi que d'histoire de l'art. En revanche, ses aspects
sémiologiques, psychanalytiques ou ethnopsychiatriques restent
encore relativement inexplorés






Concepts fondamentaux : Loges, obédiences et rites maçonniques



Les loges maçonniques existaient bien avant les obédiences.
Elles seules disposent du pouvoir d'initier de nouveaux membres. Une
loge regroupe typiquement une quarantaine de francs-maçons actifs se
réunissant en moyenne deux fois par mois, bien qu'il existe parfois
quelques loges particulières dont l'effectif peut se chiffrer à
plusieurs centaines, avec une fréquence de réunion différente. En
général, chaque loge reste libre du choix de son président (le
« Vénérable »), qu'elle élit chaque année, des sujets
que ses membres souhaitent étudier, ainsi que des éventuelles
actions extérieures, caritatives et/ou sociétales, qu'elle souhaite
mener.

Les loges maçonniques se
regroupent le plus souvent en obédiences maçonniques généralement
appelées « grandes loges » ou plus rarement « grands
orients » ou « ordres ». En se fédérant ainsi,
les loges regroupent leurs forces, notamment en ce qui concerne les
questions matérielles (financement et gestion de leurs locaux),
rituelles (harmonisation des cérémonies) et d'intervisite (les
membres d'une loge peuvent habituellement fréquenter en visiteurs
toutes les autres loges d'une même fédération ainsi que toutes les
loges des fédérations amies de leur propre fédération)10. Il
arrive aussi — surtout en France, beaucoup plus rarement dans les
autres pays — que les obédiences maçonniques agissent ou
s'expriment publiquement au nom de l'ensemble des loges qui les
composent.

Le regroupement des loges en
obédiences maçonniques, apparu pour la première fois en Angleterre
en juin 1717, marqua un tournant des débuts de la franc-maçonnerie
dite « spéculative ». Il s'accompagne d'une relative
perte de liberté de chacune des loges ainsi fédérées,
puisqu'elles acceptent de se conformer aux règles particulières de
leur fédération (« constitutions » et règlements),
dont le premier exemple historique fut les Constitutions d'Anderson
de 1723. Toutefois, les loges restent habituellement jalouses de leur
marge de liberté et il n'est pas rare, au sein d'une même obédience
maçonnique, de trouver des loges dont les programmes de travail, les
actions et les compositions sociologiques sont très différents les
uns des autres.

Enfin, un rite maçonnique est un ensemble relativement homogène
de cérémonies maçonniques. Un même rite maçonnique peut être
utilisé par des obédiences maçonniques différentes et certaines
obédiences maçonniques fédèrent des loges qui pratiquent
différents rites maçonniques. Il arrive aussi parfois, bien que
beaucoup plus rarement, qu'une seule et même loge pratique
successivement différents rites maçonniques.









Recrutement


Si la cooptation est de coutume en franc-maçonnerie, chacun est
cependant libre de déposer sa candidature. Les sites web de
certaines obédiences précisent les démarches à suivre. Si on
connaît l'adresse d'une loge particulière, il est également
possible de lui écrire. En pratique, il y a peu de candidatures
spontanées : la plupart des postulants connaissent un membre de
la loge qui leur a proposé de les instruire sur la démarche
maçonnique et de parrainer leur candidature. Cependant le processus
d'admission est le même pour tous et prend du temps.

Il faut être majeur ainsi que libre et de bonnes mœurs
pour devenir franc-maçon. Si cette Liberté visait autrefois
à exclure l'esclave, son interprétation évolua rapidement au sens
de libre de tout préjugé, ouvert à une remise en question
de soi. Être « de bonnes mœurs » se traduit
aujourd'hui, entre autres, par l'examen du casier judiciaire. Une
fois la candidature introduite, le postulant aura une entrevue avec
le vénérable de la Loge, puis, s'il n'y a pas de vote négatif,
enquêté par différents membres de la loge (en général trois)
pour évaluer si sa démarche est honnête, sincère, murie et
motivée, et si elle s'adresse à la loge la plus susceptible de
répondre à sa quête spirituelle. En fonction de leurs landmarks,
certaines obédiences de la branche traditionnelle exigent que le
candidat soit chrétien (Grande Loges scandinaves), d'autres ne lui
demandent que d'affirmer sa foi en Dieu, d'autres enfin se bornent à
exiger de lui qu'il accepte l'existence d'un « Être Suprême »,
ou d'un « Principe supérieur ». Dans les obédiences
libérales, aucune croyance particulière n'est exigée.

Au terme de la procédure, et dans la plupart des rites à l'issue
d'une audition sous le bandeau devant la loge réunie, celle-ci
décide en toute souveraineté d'initier — ou non — un nouveau
membre. En cas de refus, le ou les parrains aident le candidat refusé
à analyser ce refus. À moins d'un motif grave, une nouvelle demande
peut être introduite au bout d'une période de maturation. On dit
parfois de ce candidat qu'il s'est fait blackbouler, le vote
des membres de la loge se faisant traditionnellement à l'aide de
boules blanches et noires.

Un franc-maçon peut à tout moment se mettre « en sommeil »
– c'est-à-dire cesser de participer aux activités tout en
continuant de payer sa cotisation, appelée capitation– ou
présenter sa démission. Un franc-maçon qui a démissionné de
manière régulière peut, ultérieurement, solliciter sa
réintégration. Les maçons aiment dire que la difficulté d'y
entrer et la facilité d'en sortir font de la franc-maçonnerie tout
le contraire d'une secte.

Initiation


Une fois le candidat accepté par la loge, il est initié au cours
d'une cérémonie particulière. Celle-ci peut être légèrement
différente selon les rites, mais son déroulement consiste toujours
en une série d'épreuves qui mènent symboliquement l'impétrant
d'un état d'obscurité, d'aliénation et d'enfermement à un état
d'illumination, d'ouverture et de liberté. Les outils du grade,
ainsi que les premiers signes de reconnaissance, lui sont alors
enseignés et le profane devient apprenti.

Statut des
membres



Dans cette société initiatique, les frères et sœurs sont
d'abord « apprentis » avant de passer « compagnons »
puis d'être élevés à la « maîtrise ». Durant tout le
temps où le nouveau membre sera apprenti, il ne lui sera pas permis
de prendre la parole au sein de la loge : il devra seulement
écouter, afin de s'imprégner de l'esprit des tenues.

À ces trois degrés fondamentaux s'ajoutent différents systèmes
facultatifs de « hauts grades » échelonnés sur un
nombre variable de degrés additionnels (trente trois degrés au Rite
écossais ancien et accepté, sept au Rite écossais rectifié, six
au Rite Opératif de Salomon et jusqu'à 93 et 99 dans certains rites
égyptiens). Dans les systèmes où ils sont nombreux, seuls
quelques-uns de ces grades sont réellement pratiqués lors des
tenues.

Une loge est encadrée par les « cinq lumières » :
le vénérable maître-en-chaire (ou président), le premier
surveillant, le second surveillant, l'orateur (dans les rites
d'origine française) et le secrétaire. Il existe aussi d'autres
« officiers » occupant des fonctions (offices)
spécifiques. Celles-ci n'ont aucun rapport avec le grade ou degré
(hormis qu'il faille être maître). Les officiers sont généralement
élus chaque année par les maîtres de la loge. Suivant les loges,
les fonctions sont reconductibles deux ou trois ans, après élection.

Les tenues


Les francs-maçons se réunissent dans des temples où les
réunions, appelées tenues, se déroulent selon le rituel adopté
par l'atelier, le rite ou l'obédience. Les maçons portent un
tablier et des gants blancs, les officiers sont en outre munis
d'objets symboliques (maillet, glaive…). Les tenues sont présidées
par le Vénérable Maître-en-chaire.

Toujours rituelles au rite émulation, et souvent rituelles dans
les autres rites, les agapes sont censées être le prolongement
naturel et obligatoire de la tenue.







Certaines tenues sont consacrées à des événements
particuliers : ouverture de la loge en début d'année,
installation du collège des officiers, initiation de profane,
passage au grade de Compagnon, élévation au grade de Maître,
banquet rituel – parfois nommé banquet d'ordre – aux solstices
d'hivers et d'été, élections de fin d'année, etc.

On trouve aussi d'autres cérémonies maçonniques rituelles qui
ne sont pas des « tenues » en ce sens que les assistants
ne sont pas nécessairement francs-maçons. Elles ont lieu notamment
à l'occasion d'événements particuliers (décès, reconnaissance
conjugale, anniversaires maçonniques, cérémonies commémoratives).


Les travaux dans les traditions d'origine française



Dans les traditions d'origine française, les membres de la loge
présentent à tour de rôle, pendant la tenue, des travaux de
réflexion symboliques, philosophiques, sociaux ou d'actualité
nommés morceaux d'architecture ou plus communément « planches »
qui sont ensuite discutés au sein de la loge. Dans les traditions
d'origine britannique, ces exposés, lorsqu'ils existent, sont le
plus souvent présentés en dehors des tenues rituelles.

Une des particularités de la discussion en tenue est qu'elle
repose sur une procédure codifiée :


  • On demande la parole à un
    surveillant ;

  • Le surveillant transmet la demande
    au vénérable, qui la donne ou la refuse ;

  • Le surveillant répercute la
    consigne du vénérable et donne la parole à celui qui la demande ;

  • On s'exprime sans engager de
    dialogue avec le conférencier, en s'adressant au vénérable et à
    l'ensemble de l'assemblée, avec courtoisie en respectant le point
    de vue des autres ;

  • On n'interrompt en aucun cas celui qui a la parole et on ne
    manifeste en aucune manière son approbation ou sa désapprobation
    tant qu'on n'a pas obtenu la parole pour ce faire.


Des conférences nommées « tenues blanches »,
auxquelles peuvent participer des non-maçons sont aussi parfois
organisées :


  • « Tenues blanches
    fermées » : Le conférencier, et lui seul, n'est pas
    franc-maçon.

  • « Tenues blanches ouvertes » : L'assistance
    n'est pas composée exclusivement de francs-maçons.



Personnalités franc-maçonnes



De très nombreuses personnalités ont
appartenu à la franc-maçonnerie. Pour n'en présenter que dix parmi
les plus connues et les plus souvent citées, on peut mentionner
Benjamin Franklin, Voltaire, initié quelques semaines avant sa mort,
Frédéric II, Goethe, Mozart, George Washington, Jules Ferry,
Théodore Roosevelt, Simon Bolivar ou le duc de Kent.

Valeurs
et objectifs affichés



La maçonnerie revendique un certain nombre de valeurs. Ses
membres s'estiment ainsi liés par des idéaux, tant éthiques que
métaphysiques.

Croyances
religieuses



L'esprit de tolérance fait partie des valeurs affichées par la
franc-maçonnerie.

La spiritualité étant omniprésente autant dans le symbolisme
que dans la démarche philosophique sur laquelle repose l'ensemble de
la franc-maçonnerie, la très grande majorité des loges (sauf en
France qui est une exception) requiert la croyance en un « Être
Suprême » ou « Grand Architecte de l'Univers ».
Mais le terme de « Grand Architecte » peut être
interprété de façon très diverse d'une loge à l'autre. Il est
parfois entendu de manière symbolique, en incluant des visions
traditionnelles de « Dieu » ou de la Nature, dans le sens
de Baruch Spinoza et Goethe, ou des visions athées de « réalité
ultime », ou d'unité cosmique comme on peut en trouver dans
certaines religions orientales et dans l'idéalisme occidental.
D'autres loges, principalement nord-américaines, récusent les
acceptions dérivées des religions naturalistes et humanistes.
Depuis le début du XIXe siècle, certaines
obédiences ont des exigences religieuses supplémentaires, comme le
théisme ou la croyance en l'immortalité de l'âme. La
franc-maçonnerie qui prédomine en Scandinavie accepte uniquement
les chrétiens.

Dans les branches dérivées de la franc-maçonnerie dite
"libérale", cette croyance en un « Être Suprême »
est facultative et les agnostiques ou les athées sont acceptés sans
problème, ce qui est devenu la principale cause des mésententes
entre les obédiences traditionnelles et libérales.

Place des femmes


La position des femmes dans la franc-maçonnerie est complexe.
Ainsi selon le dictionnaire des symboles :

« La Franc-maçonnerie
serait à ranger parmi les initiations polaires masculines ;
d'où les difficultés rencontrées pour résoudre le problème,
diversement tranché selon les obédiences, de l'admission des femmes
aux mystères maçonniques»



De nombreuses initiations de femmes eurent lieu en France au
XVIIIe siècle où des loges dites d'adoption
furent créées dès 1740, puis rassemblées sous l'égide du Grand
Orient de France. Frères et Sœurs procédaient parfois à des
tenues communes. Après la Révolution, ces loges d'adoption se
recréèrent sous l'Empire en perdant toutefois le caractère
indépendant voire frondeur qu'elles avaient eu au XVIIIe siècle.
Il fallut attendre la fin du XIXe siècle pour voir
en 1882 une loge de la Grande Loge symbolique écossaise initier
Maria Deraismes, journaliste et militante féministe. Celle-ci
fondera par la suite l'obédience mixte internationale du Droit
humain.

De nos jours, dans la plupart des pays européens, les femmes
peuvent rejoindre des obédiences mixtes ou exclusivement féminines,
les plus anciennes étant l'Ordre maçonnique mixte international Le
Droit humain, fondé en 1901 et l’Order of Women Freemasons
(OWF), fondé en 1908 par une scission du Droit Humain.

Les obédiences libérales reconnaissent généralement les loges
mixtes et féminines. Certaines reconnaissent les loges féminines et
acceptent la présence de femmes dans leurs loges, mais ne les
initient pas. Le Grand Orient de France appartenait à ce groupe
jusqu'à son assemblée générale annuelle (dite convent) de 2010,
où il a été constaté que rien ne s'opposait à l'initiation des
femmes sur un plan réglementaire.

La franc-maçonnerie de la branche
traditionnelle, en revanche, ne reconnaît formellement aucun groupe
acceptant les femmes, bien que dans de nombreux pays des relations
informelles ou des coopérations ponctuelles puissent exister. C'est
ainsi par exemple que la Grande Loge unie d'Angleterre considère
depuis 1999 que certaines obédiences féminines (principalement HFAF
et OWF), respectant une stricte non-mixité, doivent être vues comme
faisant partie de la Franc-maçonnerie, sans pouvoir être reconnues
officiellement dans un traité autorisant des visites mutuelles.

En Amérique du Nord (États-Unis et Canada), il est plus commun
que les femmes ne rejoignent pas la franc-maçonnerie directement
mais via des associations distinctes, comportant leurs propres
traditions et leurs propres rituels, comme the Order of the
Eastern Star
ou Daughters of the Nile qui fonctionnent de
concert avec les loges maçonniques traditionnelles. Bien que
l'Amérique du Nord suive généralement l'Angleterre sur de nombreux
points, c'est sur ce continent que se concentre aujourd'hui
principalement la résistance à la reconnaissance des femmes
franc-maçonnes.

Symbolique


La franc-maçonnerie « symbolique » ou « bleue »,
celle des trois premiers degrés de l'initiation, emprunte beaucoup
de ses symboles à l'art de bâtir pratiqué par les constructeurs
des cathédrales au Moyen Âge qu'elle considère comme ses
prédécesseurs et dont elle a hérité la notion même de loge,
l'endroit où se réunissent les ouvriers. À ce titre, la
franc-maçonnerie ou Art royal a des points communs avec le
compagnonnage et partage avec lui des symboles et valeurs. Les
francs-maçons se disent spéculatifs (du latin speculare,
réfléchir) par rapport aux compagnons-maçons qu'ils qualifient
d'opératifs.

L'équerre et le compas, le maillet et le ciseau, le niveau et le
fil à plomb, la règle et le levier, la truelle et bien d'autres
symboles appartiennent à cette tradition. Quant au personnage
d'Hiram et au mythodrame qui le présente comme l'architecte du
temple de Salomon, il opère une rupture avec la tradition opérative
et amorce une transition avec des thèmes symboliques explorés aux
degrés suivants comme l'alchimie, la kabbale et la tradition
chevaleresque.

Mozart, lui-même franc-maçon, dans son
opéra : La Flûte enchantée, fait usage du symbolisme
de la franc-maçonnerie.

Ésotérisme


Bien qu'elle ne propose pas à proprement parler une doctrine qui
serait cachée aux non-initiés, la franc-maçonnerie est parfois
considérée comme ésotérique dans sa pratique, dont certains
aspects ne sont généralement pas révélés au public.

Plusieurs raisons ont été invoquées pour expliquer ces
« secrets » :


  • La maîtrise des pratiques tenues
    secrètes (par exemple la maîtrise de certaines gestuelles) sert de
    moyen de reconnaissance entre les francs-maçons.

  • La franc-maçonnerie utilise, pour
    explorer les problèmes éthiques, un système d'initiation par
    degrés qui ne peut se concevoir qu'au moyen d'un enseignement et
    d'une révélation progressive.

  • Elle s'est développée à un moment où le souvenir des
    guerres de religion et des persécutions religieuses étaient encore
    très présent dans les mémoires, et où il valait mieux se cacher
    pour parler librement de sujets sensibles.


Toutefois, les rituels maçonniques et
les signes de reconnaissance ayant été publiés depuis longtemps,
certains considèrent qu'il n'y aurait plus aucun secret à découvrir
en franc-maçonnerie en dehors de ceux que constituent, selon les
adeptes, la « magie du vécu » et l'élaboration lente
d'une compréhension intime du processus initiatique maçonnique,
incommunicables par nature à qui ne les a jamais expérimentées.

La franc-maçonnerie se présente donc aujourd'hui plus souvent
comme une société « discrète » que comme une société
« secrète ». Chaque maçon est libre de se dévoiler
mais ne peut dévoiler un autre maçon vivant.





Bibliothèques 744px-MondeFM2000.svg
Revenir en haut Aller en bas
Olorin[Sof]
Longue-Barbe
Longue-Barbe
Olorin[Sof]

Nombre de messages : 858
Localisation : 27
Date d'inscription : 30/01/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeMar 11 Sep 2012 - 18:20

Voici la suite de l'histoire de Warcraft !! (demandé par Sarn )

Les Kaldorei et le Puits d'éternitéBibliothèques YH5BAEAAAEALAAAAAABAAEAQAICTAEAOw%3D%3D


Dix mille ans avant la première guerre entre les Orcs et les Humains, le monde d'Azeroth ne comprenait qu'un seul vaste continent entouré d'immenses océans déchaînés. Cette terre sans fin, nommée Kalimdor,
donna naissance à des races et des créatures diverses, qui luttaient
toutes pour survivre au milieu des éléments sauvages de ce monde
naissant. Au centre de ce sombre continent existait un mystérieux lac
d'énergies incandescentes. Ce lac, qui deviendrait un jour le Puits d'éternité,
était le véritable cœur de la magie et des puissances naturelles du
monde. Tirant ses énergies du Grand Néant par delà du monde, le Puits
était comme une fontaine mystique déversant ses énergies puissantes de
par le monde pour nourrir la vie dans sa multitude de formes.

Il vint un temps où une tribu primitive d'Humanoïdes nocturnes trouva son chemin jusqu'aux bords du fascinant lac enchanté. Ces Humanoïdes
nomades et sauvages, conduits par les étranges énergies du lac,
construisirent des cabanes grossières sur ses berges paisibles.
L'étrange tribu fut progressivement affectée par les pouvoirs cosmiques
du Puits et y gagna la force, la sagesse et une quasi-immortalité. La
tribu adopta le nom de Kaldorei, ce qui signifie "enfants des étoiles"
dans sa langue natale. Pour offrir des célébrations à leur société
bourgeonnante, les Kaldorei construisirent de grands bâtiments et des
temples tout autour du lac.

Les Kaldorei, qui allaient un jour se faire connaître sous le nom d'Elfes de la nuit, adoraient Elune,
la Déesse de la lune. Ils pensaient qu'elle dormait dans les
profondeurs chatoyantes du Puits pendant la journée. Les premiers
prêtres des Elfes de la nuit
étudièrent le Puits avec une curiosité inaltérable, cherchant à percer
ses secrets et sa puissance cachée. Au fur et à mesure que leur
civilisation grandissait, les Elfes de la nuit explorèrent tout Kalimdor et rencontrèrent ses myriades d'habitants. Les seules créatures qui arrêtèrent leur expansion furent les anciens et puissants Dragons. Les grandes bêtes écailleuses vivaient volontiers recluses, mais elles défendaient leurs terres contre toute invasion. Les Elfes de la nuit croyaient que les Dragons étaient les protecteurs du monde et qu'il était préférable de ne pas chercher à leur arracher leurs secrets.

Plus tard, la curiosité des Elfes de la Nuit les conduisit à rencontrer et à se lier d'amitié avec de nombreuses entités puissantes, dont Cenarius, un impressionnant demi-dieu des forêts primitives. Cenarius,
dont le cœur était grand, s'attacha aux Elfes curieux et passa beaucoup
de temps à leur enseigner les secrets du monde naturel. Les tranquilles
Kaldorei développèrent une profonde communion d'esprit avec les forêts
vivantes de Kalimdor et prirent goût à l'harmonieux équilibre de la nature.

Au fur et à mesure que les siècles infinis s'écoulaient, la civilisation des Elfes de la nuit
grandit en taille et en splendeur. Leurs temples, leurs voies et leurs
résidences s'étendaient sur toute la surface du continent. Azshara, la belle Reine douée des Elfes de la Nuit,
construisit un palais immense et admirable sur les rives du Puits pour y
abriter ses serviteurs favoris dans des couloirs d'émeraude. Ses
serviteurs, qu'elle nommait les Quel'dorei, ou "Bien nés", lui
obéissaient en tout et se pensaient supérieurs à leurs frères des castes
inférieures. Bien que la Reine Azshara fut aimée de tout son peuple avec la même ferveur, les Bien nés étaient en secret jalousés et haïs par les masses.

Partageant la curiosité des prêtres pour le Puits d'éternité, Azshara
ordonna aux érudits Bien nés de percer ses secrets et de révéler son
rôle véritable dans le monde. Les Biens nés s'immergèrent dans le
travail et étudièrent le Puits sans relâche. Ils finirent par développer
la capacité de manipuler et de contrôler les énergies cosmiques du
Puits. Au fur et à mesure que les expériences leur permettaient de
progresser, les Bien nés découvrirent qu'ils pouvaient utiliser leurs
nouveaux pouvoirs pour créer ou détruire à volonté. Les malheureux Bien
nés découvraient la magie et avaient maintenant pour but d'en acquérir
la maîtrise. Ils étaient convaincus que la magie était dangereuse si on
l'utilisait de façon irresponsable, mais Azshara et ses Bien nés s'abandonnèrent tout de même complètement au plaisir des sorts. Cenarius
et de nombreux érudits Elfes prévinrent que des catastrophes
résulteraient nécessairement de cette manipulation infantile d'une magie
volatile. Mais Azshara et ses serviteurs continuèrent, entêtés, à développer leurs pouvoirs naissants.

Alors que leurs pouvoirs grandissaient, Azshara
et les Bien nés commencèrent visiblement à changer. La classe
supérieure, distante et hautaine, devint de plus en plus cruelle et
brutale envers ses frères de race. Un voile sombre noircissait désormais
la beauté naguère légendaire d'Azshara.
Elle s'isola de ses sujets fidèles et refusa tout contact avec qui que
ce soit d'autre que ses prêtres Bien nés, en qui elle avait toute
confiance.

Un jeune érudit indépendant du nom de Malfurion Hurlorage,
qui avait passé le plus clair de sa vie à étudier les effets du Puits,
commença à suspecter qu'un pouvoir terrible corrompait les Bien nés et
sa Reine tant aimée. Il était incapable de deviner l'horreur à venir
mais il savait que la vie des Elfes de la nuit allait changer à jamais...


La Guerre des AnciensBibliothèques YH5BAEAAAEALAAAAAABAAEAQAICTAEAOw%3D%3DModifier


Pour plus de détail, voir l'article détaillé : La Guerre des Anciens.

L'utilisation imprudente de la magie fit déborder des spirales d'énergie hors du Puits d'éternité dans le Grand Néant extérieur. Ces traînées d'énergie envahirent le Néant Distordu et furent ressenties par d'effroyables esprits étrangers. Sargeras,
le Grand Ennemi de toute vie, le Ravageur des mondes, huma les
puissants effluves d'énergie et fut conduit jusqu'à leur lointain point
d'origine. Il espionna le monde primordial d'Azeroth et sentit les énergies sans fin du Puits d'éternité. Sargeras
en devint fou de désir. Le grand dieu noir du Vide sans nom décida de
détruire ce monde naissant et de s'emparer de ses énergies.

Sargeras rassembla sa vaste armée démoniaque, connue sous le nom de Légion ardente, et se mit en route vers le monde paisible d'Azeroth. La Légion, qui comptait un million de démons
hurlants rassemblés dans les lieux les plus reculés de l'univers, se
mit à bouillonner à l'idée de la conquête. Les lieutenants de Sargeras, Archimonde le Profanateur et Mannoroth le Destructeur, préparèrent les serviteurs infernaux à la grande offensive.

La Reine Azshara, subjuguée par la terrible extase de sa magie, succomba à l'indéniable pouvoir de Sargeras
et lui offrit le droit d'entrer dans son monde. Même ses serviteurs
Bien nés furent entraînés par l'inévitable corruption de la magie et
commencèrent à adorer Sargeras
comme leur dieu. Pour montrer leur allégeance à la Légion, les Bien nés
aidèrent leur reine à ouvrir un grand portail tourbillonnant dans les
profondeurs du Puits d'éternité.

Une fois ses préparatifs terminés, Sargeras lança sa dramatique invasion d'Azeroth. Les guerriers démons de la Légion ardente s'engouffrèrent dans le monde à travers le Puits d'éternité et firent le siège des cités assoupies des Elfes. Menée par Archimonde et Mannoroth, la Légion se répandit sur les terres de Kalimdor,
ne laissant que cendres et larmes dans son sillage. Les sorciers
démoniaques appelèrent à eux les Infernaux qui s'écrasèrent comme des
météorites impies sur les colonnes raffinées des temples de Kalimdor. La Garde maudite, composée d'assassins sanguinaires, traversa les champs de Kalimdor
en exterminant tout le monde sur son passage. Des meutes de chiens
démoniaques et sauvages ravagèrent les campagnes sans la moindre
opposition. Les braves guerriers Kaldorei se précipitèrent pour tenter
de défendre leur terre natale, mais ils durent rompre, pouce par pouce,
devant la furie meurtrière de la Légion.


La Fracture du MondeBibliothèques YH5BAEAAAEALAAAAAABAAEAQAICTAEAOw%3D%3DModifier


Le jeune érudit Malfurion Hurlorage décida de trouver coûte que coûte de l'aide pour son peuple assiégé. Malfurion, dont le propre frère Illidan
pratiquait la magie des Bien nés, était rendu furieux par la corruption
grandissante de la classe supérieure. Il persuada Illidan de renoncer à
sa dangereuse obsession et il se mit en quête de Cenarius dans le but
de rassembler une force de résistance. La belle et jeune prêtresse
Tyrande accepta d'accompagner les deux frères au nom d'Elune. Bien que
Malfurion et Illidan partageassent un chaste amour pour la noble
prêtresse, le cœur de Tyrande appartenait à Malfurion seul. Illidan fut
blessé par l'idylle naissante de son frère avec Tyrande, mais savait que
sa souffrance n'était rien en regard de sa dépendance à la magie...

Illidan, qui était devenu captif de la fascination magique,
luttait pour conserver le contrôle de lui-même, pour repousser l'envie
dévorante qu'il ressentait de goûter de nouveau aux énergies du Puits.
Cependant, avec l'aide patiente de Tyrande, il parvint à se contenir et
il aida son frère à trouver le demi-dieu Cenarius, qui vivait en reclus.
Cenarius, qui vivait au sein des Plaines sacrées du lointain mont
Hyjal, accepta d'aider les Elfes de la nuit en retrouvant les anciens
Dragons et en sollicitant leur appui. Les Dragons, conduits par le grand
Léviathan rouge, Alexstrasza, acceptèrent de se porter d'un vol
puissant contre les démons et leurs maîtres infernaux.

Cenarius, appelant tous les esprits des forêts enchantées, rallia
une armée d'antiques hommes-arbres et les conduisit à l'attaque de la
Légion dans une audacieuse opération au sol. Les alliés des Elfes de la
nuit convergèrent vers le temple d'Azshara et vers le Puits d'éternité
et la guerre totale commença. Malgré la puissance de leurs nouveaux
alliés, Malfurion et ses compagnons réalisèrent que la Légion ne pouvait
être vaincue par des combattants conventionnels. Tandis que la bataille
formidable faisait rage autour de la capitale Azshara, la reine naïve
et trompée attendait l'arrivée de Sargeras. Le Seigneur de la Légion se
préparait à passer par le Puits d'éternité dans le monde ravagé par la
guerre. Son ombre immense s'approchait toujours plus du Puits lorsque
Azshara rassembla les plus puissants de ses serviteurs Bien nés. En
liant leurs pouvoirs magiques dans un seul sort concentré, ils
cherchèrent à créer une porte assez vaste pour laisser passer Sargeras.

Mafurion, convaincu que le Puits d'éternité était le lien
ombilical des démons avec le monde physique, insista pour le détruire.
Ses compagnons, sachant que le Puits était la source de leur immortalité
et de leurs pouvoirs, furent choqués par cette suggestion. Mais
Tyrande, comprenant la sagesse des propositions de Malfurion,
convainquit Cenarius et les Dragons de prendre le temple d'Azshara
d'assaut et de trouver un moyen pour fermer le Puits à jamais.

Sachant que la destruction du Puits l'empêcherait d'utiliser de
nouveau la magie, Illidan abandonna le groupe sans scrupule et courut
prévenir les Bien nés du plan tramé par Malfurion. Rendu fou par sa
dépendance à la magie et par l'amour réciproque de Tyrande et de son
frère, Illidan ne ressentit aucun remords à trahir Malfurion et à se
ranger du côté d'Azshara et des siens. Qui plus est, Illidan fit le vœu
de défendre le Puits par tous les moyens possibles.

Le cœur brisé par le départ de son frère, Malfurion conduisit ses
compagnons au cœur du temple d'Azshara. Pourtant, en faisant irruption
dans la salle du trône, ils découvrirent que les Bien nés achevaient
leur ultime incantation noire. Le sort commun créa un tempétueux vortex
de puissance instable dans les profondeurs agitées du Puits. L'ombre
menaçante de Sargeras montait vers la surface lorsque Malfurion et ses
alliés se ruèrent à l'assaut.

Azshara, avertie par Illidan, était préparée à les recevoir.
Presque tous les compagnons de Malfurion tombèrent sous les attaques
magiques de la Reine. Tyrande, qui tentait d'attaquer Azshara par
derrière, fut interceptée par les gardes Bien nés de la Reine. Elle
parvint à les vaincre, mais fut grièvement blessée. En voyant succomber
l'amour de sa vie, Malfurion fut pris d'une rage violente et résolut
d'éliminer Azshara.

Les combats faisaient rage dans et hors du temple lorsque Illidan
jaillit des ombres qui bordaient le grand Puits. Exhibant des fioles
spécialement bêteçues, Illidan s'agenouilla et les emplit avec l'eau du
Puits. Convaincu que les démons allaient mettre fin à la civilisation
des Elfes de la nuit, il voulait voler l'eau sacrée et en garder les
énergies pour lui seul.

La bataille qui suivit entre Malfurion et Azshara bouleversa le
sort délicat des Bien nés et le plongea dans un formidable chaos. Le
vortex instable dans les profondeurs du Puits explosa et initia une
chaîne d'événements catastrophiques qui allait changer le monde à
jamais. La gigantesque explosion ébranla le temple jusque dans ses
fondations et bouleversa le monde dans de titanesques ondes sismiques.
Tandis que l'horrible bataille entre la Légion et les alliés des Elfes
se poursuivait dans la capitale en ruines et dans ses environs, le Puits
d'éternité s'effondra sur lui-même.

L'explosion gigantesque qui s'ensuivit ravagea les terres et masqua les cieux...





Jamais 2 sans 3 comme on dit...
La suite ne tardera pas a paraître !
Kalimdor ou le nouveau monde
Revenir en haut Aller en bas
Sarn Rhosg
Écaille de Smaug
Écaille de Smaug
Sarn Rhosg

Armée(s) jouée(s) : Mirkwood, pour la gloire des elfes !
Nombre de messages : 2216
Age : 25
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/08/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeMar 25 Sep 2012 - 8:58

Une petite contribution de ma part à ta bibliothèque, portant sur le discours énormissime de Feänor lors de son départ de Valinor :


"Pourquoi, ô peuples des Noldor, pourquoi nous faudrait-il servir encore ces Valars jaloux, impuissants à nous protéger de leur Ennemi, incapables de protéger leur propre royaume ? Et s'il est maintenant leur Ennemi, ne sont-ils pas de la même race ? C'est la vengeance qui me fait partir mais, s'il en était autrement, je ne resterais pas sur une terre où sont les frères de celui qui a tué mon père et volé mon trésor. Pourtant, je ne suis pas le seul vaillant de ce peuple vaillant. N'avez-vous pas tous perdu votre Roi ? Et que n'avez-vous perdu encore, enfermés que vous êtes sur une terre étroite entre montagne et mer ?
Il y avait une lumière ici, que les Valars refusaient aux Terres du Milieu, mais la nuit désormais rend toute terre pareille. Resterons-nous ici dans un deuil éternel, sans rien faire, un peuple fantôme qui hanterait les brumes, à verser des larmes inutiles dans une mer indifférente ? Ou bien allons-nous retrouver notre pays natal ? Douces étaient les eaux de Cuivénen qui couraient sous les étoiles sereines, vastes les terres qu'un peuple libre pouvait parcourir. Elle sont toujours là qui nous attendent, nous qui, dans notre folie, les avons abandonnées. Venez ! Laissez aux lâches cette cité !"
"Quel but glorieux, même si la route est longue est dure ! Dites adieu à vos liens ! Dites aussi adieu à la vie facile ! Dites adieu aux faibles ! Adieu à vos trésors ! Nous en trouverons d'autres. Ne vous chargez pas pour la route, mais prenez vos épées ! Car nous irons plus loin qu'Oromë, nous serons plus résistants que Tulkas : nous n'arrêterons pas notre chasse. Sus à Morgoth, jusqu'au bout du monde ! Nous aurons la guerre et la haine pour compagnes mais, quand nous aurons vaincu et repris les Silmarils, nous serons les seuls maîtres de la lumière immaculée, les seigneurs d'Arda dans le bonheur et la beauté. Nul autre peuple ne vous chassera !"
"Ainsi ! Alors ce grand peuple enverrait en exil l'héritier de son Roi et ses fils et retournerait à ses chaînes ? Mais, à ceux qui veulent me suivre, je dirai seulement : on vous prédit le malheur, mais ne l'avons-nous pas connu ici ? Au Pays d'Aman nous sommes tombés du bonheur à la peine. Et maintenant nous faisons un nouvel essai : à travers le malheur nous trouverons la joie ou, du moins, la liberté.
Rapporte ces mots à Manwë Sulimo, le Grand Roi d'Arda : si Feänor ne peut abattre Morgoth, lui au moins ne recule pas devant l'assaut, et ne reste pas immobile à pleurer. Et il se pourrait qu'Eru m'ait embrasé d'une force plus grande que tu ne crois. J'infligerai en tout cas de telles blessures à l'Ennemi des Valars que les seigneurs du Cercle du Destion en seront frappés de stupeur. Oui, eux-mêmes à la fin me suivront. Adieu !"
Revenir en haut Aller en bas
http://pierre34.po@gmail.com
Olorin[Sof]
Longue-Barbe
Longue-Barbe
Olorin[Sof]

Nombre de messages : 858
Localisation : 27
Date d'inscription : 30/01/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeMar 25 Sep 2012 - 18:07

Tu me remonte le moral Sarn !!
J'étais sur le point d'abandonner la bibliothèque lorsque tu as posté le discours de Feanor !!!

Merci Wink Je te nomme Sous-bibliothécaire en chef !!!

Le prochain tome concernera la chronologie du Gondor !
Revenir en haut Aller en bas
Beorn
Écaille de Smaug
Écaille de Smaug
Beorn

Armée(s) jouée(s) : Toute.
Nombre de messages : 2047
Age : 22
Date d'inscription : 29/04/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeMar 25 Sep 2012 - 19:15

bonne continuation, bonne chance et bon courage pour le boulot que vous faites les gars ! Bon je suis pas trop fan de wow mais le reste m'intérressent beaucoup .
Revenir en haut Aller en bas
http://beorn.e-monsite.com/
Sarn Rhosg
Écaille de Smaug
Écaille de Smaug
Sarn Rhosg

Armée(s) jouée(s) : Mirkwood, pour la gloire des elfes !
Nombre de messages : 2216
Age : 25
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/08/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeMar 25 Sep 2012 - 20:50

Oh oui le Gondor, c'est intéressant ça !
Et pierrelouis, ne confond pas WoW et Warcraft.
C'est la même base, mais WoW moi non plus j'accroche pas du tout (juste un jeu ou tu te promène et tu tape des gens)
Mais WarCraft (notamment le 3 qui est le seul que je connaisse) c'est vraiment génial parce que déjà c'est un jeu de stratégie et pas de baston et puis l'histoire, mais l'histoire, c'est vraiment génial !
Revenir en haut Aller en bas
http://pierre34.po@gmail.com
AnakinElectra
Modérateur en chef
AnakinElectra

Armée(s) jouée(s) : Nains, Rohan
Nombre de messages : 2594
Age : 23
Localisation : Lyon (sur mon Vélo'v)
Date d'inscription : 21/05/2009

Points de concours
Points de renommée: 2,5
Points d'honneur: 4,5

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeMar 25 Sep 2012 - 21:12

@Sarn Rhosg a écrit:
mais WoW moi non plus j'accroche pas du tout (juste un jeu ou tu te promène et tu tape des gens)

Ouh !!! Ooooouuuuuh !!
L'avenir c'est Guild Wars 2 Cool Yeah, yeah ! Like a boss !
Effacez WoW de votre culture MMORPG et ajoutez-y Guild Wars 2 Bibliothèques 510116

Comment ? Je m'éloigne super du sujet et que c'est mal pour un modo tel que moi ? Et bien...
J'ai hâte d'avoir la chrono du Gondor =)
Bibliothèques 148626

Twisted Evil Edit : ça fait beaucoup d'écart pour un modo admin non ? Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Olorin[Sof]
Longue-Barbe
Longue-Barbe
Olorin[Sof]

Nombre de messages : 858
Localisation : 27
Date d'inscription : 30/01/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeMar 25 Sep 2012 - 21:22

J'aime pas les MMORPG de toute façon ^^
J'en ai essayé au moins 5, j'ai tout abandonné au niveau 10...

J'ai exactement le même opinion que Sarn sur Warcraft, wow n'a rien à voir !!! (même si c'est le même monde ... )

Et Anakin, il te payent pour faire de la pub à Guild Wars ou quoi ?

( tu vas bien aimé ce sujet Anakin, il n'y a presque pas de HS !!!! Bibliothèques 17694 )
Revenir en haut Aller en bas
Sarn Rhosg
Écaille de Smaug
Écaille de Smaug
Sarn Rhosg

Armée(s) jouée(s) : Mirkwood, pour la gloire des elfes !
Nombre de messages : 2216
Age : 25
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/08/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeMar 25 Sep 2012 - 21:24

En même temps faire du HS quand on a un post où on mets exactement ce que l'on veut comme informations, c'est assez dur.
Revenir en haut Aller en bas
http://pierre34.po@gmail.com
Olorin[Sof]
Longue-Barbe
Longue-Barbe
Olorin[Sof]

Nombre de messages : 858
Localisation : 27
Date d'inscription : 30/01/2012

Points de concours
Points de renommée: 0
Points d'honneur: 0

Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitimeSam 6 Oct 2012 - 20:35

Comme je vous l'avais promis (il y a deux semaine Rolling Eyes) voici la chronologie du faites par le gondor, de l'an 2 à la découverte de l'anneau !!!

Chronologies adaptées
d'après l'appendice B du Seigneur des Anneaux, par J.R.R.
Tolkien.


2 Isildur plante une graine de l'Arbre Blanc à Minas Anor.
Il restitue le Royaume de Gondor à Meneldil, se proposant de
reprendre celui de son père à Eriador : l'Arnor.
Désastre des Champs d'Iris; Isildur et ses trois fils âinés
meurent dans une embuscade tendue par le serviteurs de Sauron et l'Anneau
est perdu.

3 Ohtar, écuyer d'Isildur, rapporte à Imladris, les tronçons
de Narsil.

10 Valandil devient Roi d'Arnor.

109 Elrond épouse Celebrían, la fille de Celeborn et de
Galadriel.

130 Naissance d'Elledan et d'Elrohir, fils d'Elrond.

241 Naissance d'Arwen Undómiel.

420 Le Roi Ostoher reconstruit Minas Anor.

490 Première Invasion des órientaux.

500 Rómendacil Ier est vainqueur des órientaux.

541 Rómendacil meurt au combat.

830 Falastur, premier de la lignée des Rois-Navigateurs de Gondor

861 Mort d'Eärendur, et parition de l'Arnor.

933 Le Roi Eärnil conquiert l'Umbar qui détient une marche
frontière de Gondor, fortifiée en maints endroits.

936 Eärnil est perdu en mer.

1015 Le Roi Ciryandil est tué au siège d'Umbar.

1050
Hyarmendacil conquiert l'Harad; le Gondor atteint l'apogée
de son pouvoir.
Une Ombre s'insinue au Sud de Vertbois-le-Grand, les hommes commencent à craindre
ce qu'ils appèlent la Forêt Noire.
Les Pieds velus viennent en Eriador, et le nom des Periannath apparait
pour la première fois dans les chroniques

vers 1100
Les Sages découvrent qu'un pouvoir maléfique s'est
retranché à Dol Guldur ; on croit qu'il s'agit du repère
d'un Nazgûl.

1149 Début du règne d'Atanatar Alcarin.
vers 1150 Les Pâles pénètrent en Eriador, les Forts franchissent
la Passe de Rubicorne et s'établissent dans le Pays de Dûn.

vers 1300 Les Orques se multiplient à nouveau et menacent les Nains dans
les Monts Brumeux.Réapparition des Nazgûl; leur chef s'installe en pays
Angmar. Les Periannath migrent à l'Ouest et s'installent, pour la plupart, à Bree.

1356 Le Roi Argeleb Ier est tué en combattant le Rhudaur.

1409
Le Roi-Sorcier de l'Angmar envahit l'Arnor.
Le Roi Arveleg Ier est tué.
On met en défense Fornost et Tyrn Gorthad; la Tour d'Amon Sûl
est détruite.

1432 Mort du Roi Valacar de Gondor.
Commence la Guerre civile dite Lutte-Fratricide.

1437
Incendie d'Osgiliath et perte de la Palantír.
Eldacar s'enfuit au Rhovanion ; son fils Ornendil est tué.


1447

Eladacar revient et chasse l'usurpateur Castamir.
bataille des Gués de l'Erui.Siège du Pelargir.

1448

Invasion des Rebelles qui s'emparent de l'Umbar.


1540
Le Roi Aldamir est tué au cours de la Guerre avec l'Harad
et les Corsaires de l'Umbar.


1551 Hyarmendacil II est vainqueur des Hommes du Harad.

1601 De nombreux Periannath émigrent de Bree.Argeleb II leur concède des terres au-delà du Brandevin.
vers 1630 Des Forts chassés du Pays de Dûn se joignent à eux.1634Les Corsaires ravagent Pelargir et tuent le Roi Minardil.

1636
la Grande Peste dévaste le Gondor.
Mort du Roi Telemnar et de ses enfants ; l'Arbre Blanc périt.
La Peste gagne le nord à l'ouest ; les Periannaths installés
au-delà du Baranduin survivent au prix de lourdes pertes.


1640 le Roi Tarondor déplace le lieu de la souveraineté :
il s'installe la Maison du Roi à Minas Anor, et plante une graine
de l'Arbre Blanc. Osgiliath menace ruine.On ne monte plus la garde aux frontières du Mordor.

1810
Le Roi Telumehtar Umbardacil reconquiert l'Umbar et en chasse les
Corsaires.

1851 Première incursions des Gens-des-chariots en pays Gondor.1856Le Gondor perd ses territoires órientaux et Narmacil II tombe
au combat.

1899 Le Roi Calimehtar est victorieux des Gens-des-chariots.1940Le Gondor et l'Arnor retrouvent leurs anciennes relations et contractent
alliance. Ardevui épouse Fíriel, fille d'Ondoher de Gondor.

1944 Ondoher est tué au combat. Eärnil défait l'ennemi en Ithilien du Sud, gagne ensuite la Bataille du Camp, et chasse les Gens-des-chariots dans les Marais des Morts. Ardevui revendique la couronne de Gondor.

1945 Eärnil II est couronné Roi.

1974
Fin du Royaume du Nord : le Roi-Sorcier envahit l'Arthedain et prend
Fornost


1975
Ardevui se noie dans la Baie de Forochel.
Perte des Palantíri d'Annúminas et d'Amon Sûl.
Eärnur débarque au Lindon, à la tête d'une
flotte. Le Roi-Sorcier, vaincu à la Bataille de Fornost, est traqué jusqu'aux
Landes d'Etten; il disparaît dans le Nord.


1976 Aranarth assume le titre de Chef des Dúnedain.
Les trésors royaux de l'Arnor sont remis entre les mains d'Elrond.

1977 Frumgar conduit les Éothed au pays du Septentrion.1980Le Roi-Sorcier vient au Mordor, et là rameute les Nazgûl.
Un Balrog s'éveille dans la Moria et tue Durin VI.

1981 Náin Ier est abattu. les Nains de la Lórien
s'enfuient au sud.
À jamais perdus sont Amroth et Nimrodel.

1999 Thráin Ier vient en Erebor et fonde le royaume
des Nains "sous la montagne".

2000
Les Nazgûl sortent du Mordor et asisiègent Minas Ithil.2002Chute de Minas ithil, connue ensuite sous le nom de Minas Morgul. Saisie de la Palantír.

2043 Eärnur II est couronné Roi de Gondor. le Roi-Sorcier
lui lance un défi.

2050 Nouveau défi. Eärnur s'en va chavauchant vers Minas Morgul, à la
rencontre de son destin de mort. Mardil devient le premier Surintendant Régnant

2060 Le pouvoir de Dol Guldur s'accroit.
Les sages redoutent d'y voir le signe du réveil de Sauron.

2063
Gandalf se rend à Dol Guldur.
Sauron fait retraite et se dissimule de nouveau en orient.
Commence la Paix Vigilante. Les Nazgûl se terrent à Minas Morgul.

2210 Thorin Ier quitte Erebor, et s'en va au nord vers les
montagnes Grises où se rassemblent les débris des Gens de Durin.

2340 Isumbras Ier devient le treizième Thain, et le premier de la lignée Touque. les Vieilbouc occupent le Pays de Bouc.2460La Paix Vigilante prend fin.
Sauron revient à Dol Guldur avec des forces accrues.

2463 Mise en place du Conseil Blanc dirigé par Saruman.
Déagol-le-Fort trouve l'Anneau Unique, et il est assassiné par
Sméagol.

2470 Sméagol-Gollum se cache dans les cavernes profondes des Monts
Brumeux.

2475
Le Gondor à nouveau attaqué ; Osgiliath est définitivement
ruinée.

vers 2480 Les Orques se ménagent des places fortes dans les Monts Brumeux.
Sauron commence à peupler la Moria de ses créatures.

2509 Celebrían, en route vers la Lórien, tombe dans une
embuscade au passage du col du Rubicorne ; elle reçoit une blessure
empoisonnée.

2510 Celebrían s'en retourne Outre-mer.
Les Orques et les órientaux envahissent le Calenardhon.
Éorl le Jeune remporte la victoire du Champ du Clebrant.
Les Rohirrim s'installent nombreux au Calenardhon.

2545Éorl succombe à la Bataille du Plateau.

2569Brego, fils d'Éorl, achève le Palais d'Or de Meduseld.

2570 Baldor, fils de Brego, franchit la Porte Infernale et il est à jamais perdu.
Les Dragons réapparaissent dans le Grand Nord et menacent les Nains.

2589 Dáin est tué par un dragon.2590Thrór revient en Erebor. Grór, son frère, s'en
va dans les monts du Fer.vers 2670Tobold plante de l' "herbe à pipe" dans le Quartier
Sud.

2683 Isengrin II devient le dixième Thain et entreprend l'excavation
des Grandes Fosses.

2698
Ecthelion Ier reconstruit la Tour Blanche de
Minas Tirith.


2740 Les Orques renouvellent leurs incursions en Eriador.2747Bandobras Touque met en déroute une horde d'Orques dans le Quartier
Nord.

2758
Le Rohan est attaqué et de l'est et de l'ouest, et envahi
de toutes parts.
Le Gondor est assailli par les Flottes de Corsaires.
Helm de Rohan se réfugie dans le Gouffe de Helm.
Wulf s'empare d'Edoras.
Le Rude Hiver : âpres souffrances et pertes en vies humaines
en Eriador et au Rohan.
Gandalf vient en aide aux gens de la Comté.

2759 Mort de Helm. Fréalas institue la seconde lignée des Rois de la Marche. Fréalas chasse Wulf.
Saruman s'en va vivre à Isengard.
2770 Smaug-le-Dragon se rue sur l'Erebor.
Destruction de Dale.
Thrór parvient à s'enfuir avec Thráin II et Thorin
II.

2790 Thrór est tué par un Orc de la Moria.
Les Nains se rassemblent pour une guerre de vengeance.
Naissance de Gerontius, qui sera connu sous le nom de Vieux Touque.

2793
Début de la Guerre des Nains et des Orques.

2799 Bataille de Nanduhirion devant la Porte Est de la Moria.
Dáin Pied-de-Fer retourne aux Monts du Fer.
Thráin II et Thorin II s'en vont errant vers l'est et s'établissent
au delà de la Comté, au sud de l'Ered Luin.

2800-2864 Les Orques harcèlent le Rohan. le Roi Walda abattu par eux (
2860 )

2841 Thráin II projette de revoir l'Erebor; il est traqué par
les serviteurs de Sauron.

2845 Thráin II est emprisonné à Dol Guldur et on
lui dérobe le dernier des Sept Anneaux.

2850 Gandalf pénètre à nouveau à Dol Guldur
et découvre que Sauron est bien le maître de ces lieux.
Gandalf retrouve Thráin qui lui confie la clé d'Erebor
avant de mourir.

2851 Réunion du Conseil Blanc. Gandalf préconise qu'on attaque Dol Guldur, mais l'avis de Saruman
l'emporte.
Saruman commence son enquête aux abords des Champs d'Iris.

2852 Mort de Belechtor II de Gondor.
L'Arbre Blanc dépérit et on ne peut plus en retrouver
une graine. On laisse debout l'Arbre Mort.

2885 Sauron ameute les Haradrim qui attaquent le Gondor.
Les fils de Folewine sont tués au service de Gondor.

2890 Naissance de Bilbo Sacquet.

2901 L'Ithilien en butte aux attaques des Uruk de Mordor ; le pays est
déserté.
On aménage le refuge secret d'Henneth Annûn.

2907 Naissance de Gilraen, mère d'Aragorn II

2920 Mort du Vieux Touque.

2929 Arathorn II, fils d'Arador, de la race des Dúnedain, épouse Gilraen.

2930 Arador est tué par des Trolls. Naissance à Minas Tirith, de Denethor II, fils d'Ecthelion II.

2931
Naissance d'Aragorn II, fils d'Arathorn II.2933Mort d'Arathorn II.
Gilraen emmène Aragorn à Imladris ; Elrond le reçoit
en tutelle et lui donne le nom Estel ( Espoir ).

2939 Malgré ses inquiétudes, Saruman préfère
de rien révéler des recherches de Sauron aux Champs d'Iris.

2941Thorin Écu-de-Chêne et Gandlf rencontrent Bilbo dans
la Comté.
Bilbo rencontre Gollum et trouve son Anneau.
Réunion du Conseil Blanc.
Saruman consent à l'attaque de Dol Guldur ; Sauron abandonne
la Forêt Noire.
Bataille des Cinq Armées à Dale: Mort de Thorin II, Bard
d'Esgaroth tue Smaug, Dáin des Monts du Fer succède à Thorin
et devient Roi sous la Montagne.


2942 Bilbo de retour dans la Comté.
Sauron retourne secrètement au Mordor.

2944 Bard reconstruit Dale et devient Roi.
Gollum quitte la Montagne à la recherche de Bilbo Sacquet.

2948 Naissance de Théoden, fils de Thengel, Roi du Rohan.

2949 Gandalf et Balin rendent visite à leur ami Bilbo.

2950 Naissance de Finduilas, fille d'Adrahil de Dol Amroth.

2951 Sauron se déclare ouvertement et rassemble ses forces au Mordor.
Reconstruction de Barad-dûr. Gollum pénètre au Mordor. Sauron renvoie trois Nazgûl pour reprendre Dol Guldur.
Elrond révèle à "Estel" son ascendance, et lui confie Narsil.
Arwen rencontre Aragorn dans les Bois d'Imladris.
Aragorn s'en va en Pays Sauvage.

2954 Nouvelle éruption de l'Orodruin.
L'ithilien est définitivement vidé de ses derniers habitants.

2956 Aragorn rencontre Gandalf, et ils se lient d'amitié.

2957-2980 Aragorn entreprend ses grands voyages et errances de par le monde.
Se donnant pour Thorongil, il sert, masqué, Thengel de Rohan,
puis Ecthelion II de Gondor.

2968 Naissance de Frodo Sacquet.

2976 Denethor épouse Finduilas de Dol Amroth.

2977 Baïn, fils de Bard, devient Roi de Dale.

2978 Naissance de Boromir, fils de Denethor II.

2980 Aragorn pénètre dans la Lórien où il
rencontre Arwen. Aragorn lui remet l'Anneau de Barahir, et au sommet de Cerin Amroth,
ils échangent leurs serments et se promettent l'un à l'autre.

2983 Naissance de Faramir, fils de Denethor II.
Naissance de Samsagace.

2984 Mort d'Ecthelion II. Denethor II devient Surintendant de Gondor.

2988 Mort prématurée de Finduilas, épouse de Denethor.

2989 Balin entreprend la colonisation de la Moria.

2991 Naissance d'Éomer, fils d'Éomund.

2994 Mort de Balin et ruine de la colonie des Nains.

2995 Naissance d'Éowyn, sœur d'Éomer.

vers 3000 L'Ombre s'avance. Saruman ose utiliser la palantír d'Orthanc, mais il est
piégé par Sauron et il agit à présent en traître par rapport au Conseil.
Ses espions lui rapportent que la Comté est étroitement
surveillé par les Rôdeurs, amis de Gandalf.

3001 Festin d'adieu de Bilbo.
Gandalf soupçonne que l'anneau pris à Gollum est en fait
l'Anneau Unique.
Gandalf demande à Aragorn de retrouver Gollum.

3002 Bilbo est l'hôte d'Elrond qui le reçoit à Fondcombe.

3007 Brand succède à Baïn et devient Roi sous la Montagne.
Mort de Gilraen.

3008 Gandalf rend sa dernière visite à Frodo.

3009 Gollum est capturé par les Orques de Sauron.
Arwen revient à Imladris.

3017 Le Mordor relâche Gollum.
Aragorn capture Gollum dans le marais des Morts et l'amène à Thranduil,
dans la Forêt Noire.
Gandalf se rend à Minas Tirirh et lit le parchemin d'Isildur.

J'espère que ça vous a plus !!
Je vais réfléchir au prochain livre a ajouté !!! (wow je ne sais pas ce qui c'est passé mais j'ai passé 20 minutes a tout réorganisé...)


Dernière édition par Olorin[Sof] le Dim 7 Oct 2012 - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Bibliothèques Empty
MessageSujet: Re: Bibliothèques   Bibliothèques Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Bibliothèques
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Aya
» Bibliothèques Epic40k
» La bibliothèque idéale ?
» Bibliothèque Métropolitaine ( Ed . L .Laumonier)
» Ma bibliothèque idéale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
20 000 Nains sous les Elfes :: Archives des nains :: Archives générales-
Sauter vers: